Europe Israel News

.

NEW WORLD ORDER : 6.6.6 OU POURQUOI EMMANUEL MACRON




Qu’est ce que le nouvel ordre mondial (New World Order)? Qui donne les ordres? Quelle est la finalité? Pourquoi la mondialisation a-t-elle été engagée à marche forcée, balayant sur son passage tous les patriotismes émergeant dans les pays occidentaux tentant de lutter contre le phénomène ? Pourquoi les États-Unis et du Royaume-Uni semblent-ils avoir mieux résisté, tandis qu’on ne cesse-t-on de nous répéter que la globalisation est irréversible?

Si l’on se contente d’observer la marionnette Macron, si l’on envisage le problème au plan franco-français ou même européen, alors on ne peut saisir qu’un vert Pinocchio adoubé par un Machiavel très en dessus des vrais Princes. Autrement dit, les ficelles de ce sombre duo sont tirées depuis l’ailleurs d’un royaume de ténèbres difficilement saisissable dont les pouvoirs sont autant titanesques que sinistres.

La dernière personne à avoir brandi la torche sur cet antre de mystère et de froideur cynique a été assassinée quelques deux années après avoir publié son article. Nous étions au commencement de l’année 1996. Les Évangiles n’avaient pas eu raison. Il existe plus terribles que les enfers décrits par les Saintes écritures, ce sont les enfers pensés par les hommes.

Depuis, ce grand ordre a développé une méthode de dissimulation plus pacifique en apparence. En inventant le mythe du conspirationniste, il a formé le projet d’assassiner la vérité par le piège d’un romanesque humaniste tendu à l’individu. Or, la vérité demeurera toujours la vérité. Le philosophe l’a appris à ses dépens. Il y a vingt-cinq siècles que l’on tente de le bannir de la cité. Il y a deux mille cinq cents ans qu’il met les hommes de la caverne en garde contre les écrans terribles n’offrant qu’un reflet opaque et sombre de la véritable lumière. Pourtant, dessiller les yeux et forcer les regards vers l’Agathon/Theos est devenu non pas nécessaire aujourd’hui, mais vital.

Je dédie cet article à ceux qui, notamment en France et au Royaume-Uni m’ont honorée de leur confiance et ont su prendre les risques que seuls les hommes authentiques prennent encore.

LE PROTOCOLE DE TORONTO, Juin 1967 : RÉUNION DES 6.6.6

Au Printemps 1967, le Canada est en liesse. Montréal accueille l’exposition universelle. Ottawa boucle les derniers préparatifs de commémoration du centenaire de la confédération tandis qu’aux États-Unis, les contestations contre la guerre au Vietnam et le mouvement ‘Flower power’ étranglent le pays entre ordre traditionnel et contreculture. Encore une année et les étudiants français seraient prêts à la révolution sociétale. Encore deux années et le festival de Woodstock ouvrirait la voie aux années ‘Sex, Drug & Rock ‘n roll’. Or, dans l’ombre de ce théâtre de tous les possibles où l’on avait fait croire à la jeunesse que la liberté était au bout de l’été, un dernier trait de plume symbolique scellait le projet de “la chute des Nations”. Nous venons d’établir le lieu et l’objectif, il s’agit à présent de savoir de quel Empire nous parlons. J’attire l’attention du lecteur sur le choix délibéré du mot Empire, car nous rentrons maintenant dans l’univers métaphorique de Star Wars. Nous avons dit qu’un journaliste était mort après avoir traqué et démasqué l’Empire. Dès lors, la contre-attaque de l’Empire s’attacherait à déconstruire toute vérité. Il y aurait sa vérisimilitude ; le narrative infondé mais imposé en s’appuyant sur un mainstream media inféodé, tandis que le reste serait frappé du sceau de ‘conspirationnisme’. De fait, il ne s’appellerait plus l’Empire, il ne serait plus du côté du mal, mais se dissimulerait derrière la République en marche…

Qui est cet Empire ? Qui étaient secrètement réunis à Toronto en ce mois de Juin 1967?

Il s’agissait de la plus haute Loge de la Franc-Maçonnerie anglo-saxonne autrement nommée “6.6.6”, c’est-à-dire les six plus grandes banques mondiales, les six plus grands consortiums d’exploitation des ressources énergétiques, les six plus grands groupes agro-alimentaires et pharmaceutiques.

Objectif : cérémonial finalisant une stratégie commune de Nouvel ordre Mondial (NWO) ;le même dont les Présidents Bush puis Clinton feraient la promotion au début des années 1990.

PANEM ET CIRCENSES – Du Pain et des Jeux

Ainsi était jeté le dernier cynisme sur le projet mondialiste ‘au profit du rentable occulte’.

Trame de la réflexion :

Toutes les périodes historiques présentent la naissance, l’essor, l’apogée et le déclin de civilisations ; déclin chaque fois précipité par ‘l’errance de l’Esprit’. En d’autres termes, la permissivité, c’est-à-dire la transgression des valeurs et des interdits moraux constitue l’élément causal moteur de la disparition d’une civilisation.

“Aujourd’hui, nous devons faire en sorte que cette ‘errance de l’Esprit’ se traduise par une société mondiale du loisir. Ce divertissement sans cesse renouvelé doit s’articuler autour du sexe, de la drogue et d’une profusion de tentations encourageant la transgression de l’interdit”.

Autrement dit, tandis que la civilisation judéo-chrétienne s’était fondée sur le codex hébraïque sous-tendu par la loi mosaïque recommandant de faire la distinction entre le sacré et le profane, entre le pur et l’impur, entre le bien et le mal afin de demeurer des hommes libres, il s’agissait pour les 6.6.6 de perpétrer l’assassinat des nations en tentant le diable en chaque homme.

“Ces loisirs doivent être accessibles à chaque homme. Celui-ci doit arriver à se persuader qu’en agissant ainsi, il est ‘moderne’ et que cette modernité correspond précisément à sa possibilité de pouvoir jouir dans l’hubris le plus absolu de tout ce qui l’entoure. Évidemment, on ne peut briser les carcans traditionnels sans s’entourer de vecteurs de modernité. Le passage d’un homme structuré à une identité morcelée en perte de tous repères nécessite donc de s’accaparer les medias écrits et surtout audiovisuels et leur relais, les publicitaires et leurs relais, le cinéma et tous les arts du divertissement. Des stars, des mannequins seront des symboles identificateurs particulièrement puissants. On verra en eux la modernité et non la décadence nécessaire à la réalisation de notre entreprise. Toutefois, ne nous y trompons pas, ce que nous visons ici est l’atomisation de la famille. Quelle que soit la société considérée, celle-ci représente la clé de voûte, le ciment unificateur garant la transmission des valeurs et des normes pérennisant une société ou civilisation. Or, si nous voulons parvenir à détruire l’idée de nations, c’est bien la famille et les liens familiaux qu’il faut impérativement viser afin de produire une somme d’individus égoïstes concentrés sur la seule satisfaction de besoins artificiellement créés.”

Pour parvenir à cet objectif, il est donc crucial pour les 6.6.6 d’infiltrer les médias, les milieux de la mode, les univers de la culture :

” par lesquels nous influencerons, à coup sûr, toutes les couches des sociétés judéo-chrétiennes, c’est-à-dire la civilisation occidentale. Ainsi, en tenant sous la coupe des sens la jeunesse ( les adultes de demain), nous aurons par conséquent la voie libre pour transformer en profondeur et sans être inquiétés, le champ Politique, le système judiciaire et l’Éducation ; point fondamental de l’édifice. C’est en effet ainsi que nous pourrons modifier l’orientation future des sociétés visées par notre plan. Les populations, nous le savons, n’ont pas de mémoire historique. La déconstruction de la réalité historique, la substitution des seuls faits avérés par des romans nationaux et internationaux est donc cruciale. L’endoctrinement des élèves d’aujourd’hui formera une classe de professeurs de demain absolument convaincue du bien-fondé de ce qu’elle transmet. Il sera utile d’utiliser les plus convaincus et parmi les plus diplômés pour faire œuvre de vulgarisation sur les plateaux de télévision. Ainsi influencerons-nous toute la société. Les foules se taisent devant l’argument d’autorité. On ne peut soupçonner un professeur d’un savoir disséminé dont lui-même est d’ailleurs convaincu, puisque c’est précisément ce qu’on lui aura enseigné.

La Rentabilité de l’Exception

Et puis, il s’agira d’imposer la ‘Culture de l’Exception’ comme norme générale. Celle-ci a déjà fait ses preuves au début du présent siècle dans la construction et la mise en place du système communiste par les regrettés Hauts dignitaires de nos Loges. Ils l’avaient appelée ‘la rentabilité de l’exception’. En acceptant de financer Lénine lorsque celui-ci était en exil, de retour dans son pays, 5% d’hommes avaient pu imposer à l’ensemble de la Russie l’exception comme la nouvelle norme. Nous nous engageons donc ici à suivre la voie de nos Maîtres et à étendre cette rentabilité de l’exception à toute la civilisation occidentale. En principe, nous le savons, l’Exception prouve la règle générale qui lui est contraire. La culture de l’exception devra aboutir à ce qui deviendra la norme imposée à tous.

Comment s’y prendre ?

Nous avions déjà abordé ce point lors de notre dernière réunion de planification mondiale, il y a vingt ans. Nous devons faire en sorte que des exceptions dans différentes sphères de la société soient le motif de combat militant de futures contestations sociales menées par la jeunesse des nations.

Ainsi, la culture de l’Exception est-elle le détonateur par lequel toute société s’effondre dès l’instant que parallèlement, on s’attache à détruire la famille.

La lutte militante doit finir par former une sorte de communauté d’individus liés par une même cause et dont les liens seront supérieurs aux liens familiaux. En acceptant de financer des écrivains révolutionnaires à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, lesquels avaient donc disposé de toute la latitude de faire éclater le noyau vital de la famille en produisant finalement un ‘Manifeste à la gloire de l’État-Dieu’ plaçant le primat de l’individu au-dessus de tout lien sanguin , c’est exactement ce que nos regrettés dignitaires avaient prévu et permis à l’échelle de la Russie tsariste.

Nous reproduirons donc ce phénomène à l’échelle occidentale d’abord, en multipliant les causes de militantisme. C’est pourquoi il est impératif de veiller à toujours maintenir les sociétés occidentales dans un état de perpétuelles frustrations et donc, dans de nécessaires inégalités. L’espoir et l’attitude positive sont les pièges récurrents tendus à la Jeunesse, précisément parce que celle-ci est plus malléable par nature.

Donner l’illusion de l’histoire avançant vers la liberté des peuples en concédant certaines émancipations, comme les droits de la Femme ou toute cause identitaire permettra de dissimuler qu’en réalité, les Nations sont en marche vers leur propre auto-destruction. Nous avons un but, le contrôle d’une communauté humaine sans patrie, sans passé et privée de tout moyen de s’assurer d’une vérité qui serait différente de celle que nous disséminerons.

Pour aboutir avec succès à la construction d’une gouvernance mondiale, c’est-à-dire un nouvel ordre communautaire où tous les individus sans exception seront soumis à la ‘République mondiale en marche’ d’abord, puis ‘République de l’Ordre Nouveau’, nous devons réduire au minimum les enseignements ancestraux religieux judéo-chrétiens afin de briser encore une fois les repères identificateurs traditionnels familiaux. Par ailleurs, il s’agira de niveler tous les individus en faisant disparaître la notion de ‘classes sociales’ et notamment celle de ‘classe moyenne’. Il est impératif de prévoir, choisir et financer des hommes politiques promettant à tous, la possibilité de devenir millionnaires. Pour ce faire, nous devons parallèlement orienter, financer, encourager les travaux de sociologues axés sur la promesse d’une justice différentialiste au sein des sociétés, c’est-à-dire la réalisation d’une égalité des chances pour tous prenant en compte la situation des plus démunis comme la nouvelle norme.

L’objectif n’est pas de l’atteindre. L’objectif est celui de le promettre en faisant apparaître les changements promis comme émanant de la volonté populaire. Tout doit avoir l’apparence de la démocratie.

Dans le domaine de l’enfance, en se servant de cas isolés que les médias seront chargés d’amplifier à l’extrême afin qu’ils soient repris par les causes étudiantes et finalement les politiciens, nous parviendrons à faire mettre en place de nouveaux organismes ayant toutes les apparences du progrès et de la modernité. Ces deux mots doivent être assénés sans discontinuité. Ainsi, dès le début des années 1970, un bureau de la protection de l’enfance protégé par une ‘Charte des droits et libertés de l’enfant’ sera-t-il créé dans chaque société occidentale. Il conviendra d’y nommer des fonctionnaires ;  jeunes intellectuels fraîchement diplômés des universités où sont enseignés nos principes mondialistes afin que ceux-ci appliquent sans discernement la ‘Charte des droits de l’Enfant’. Qui osera-t-il s’opposer à cela, sans en même temps prendre le risque d’être identifié comme favorable aux méthodes barbares d’éducation du Moyen-âge ?

Nous devons parvenir à briser l’influence des liens familiaux par la multiplication de placements en familles d’accueil, l’idéal demeurant pour nous le financement massif de foyers où la désagrégation des liens familiaux et le morcellement du moi seront accélérés. Ces jeunes constitueront des proies très facilement influençables parvenues à l’âge adolescent, au même titre que ceux ayant cédé à l’expérience homosexuelle; cause par excellence avec l’émancipation des femmes qu’il faut absolument encourager et amplifier. Toute revendication sociétale visant à réduire à néant l’autorité parentale sera soutenue et à défaut, instillée dans les sociétés occidentales par les médias.

Castrer le père, émanciper la mère tandis qu’on la condamne au travail deviendra acceptable à la condition de faire de l’enfant un  ‘Roi suprême’. Il faut piéger les parents afin que ceux-ci ne se méfient pas et se reposent de plus en plus sur l’État pour assurer la mission d’éducation en plus de celle de l’instruction. D’ici à deux décennies et au-delà, nous prévoyons de récolter les fruits semés qui auront mené à l’émergence d’individualités entièrement autocentrées, autonomisées et individualistes dissimulant une rare capacité de violence et d’intolérance à la frustration, même si leur impression sera celle d’appartenir à un groupe identitaire solide et uni œuvrant à plus de liberté. L’avantage supérieur sera celui de briser la puissance d’influence de syndicats salariés hostiles au Capitalisme, puisque nous aurons créé des individualités égocentriques.

Ici, la division internationale du travail que nous prévoyons de mettre en place sera d’ici une quinzaine d’années sera notre meilleure arme. En imposant aux nations occidentales de se spécialiser dans les seuls secteurs où celles-ci présentent les meilleurs avantages de compétitivité productrice par rapport aux autres pays, la réduction du coût du travail sera un critère qui nous sera naturellement favorable. Par ailleurs, ce piège accroitra l’interdépendance des États, qu’il sera ainsi plus aisé de soumettre. Ce nouveau front, d’ordre économique participera d’autant à la destruction des nations.

Mais n’allons pas trop vite en besogne. Avant tout, c’est la cellule familiale que nous devons miner. Il faudra donc prévoir d’amplifier les phénomènes médiatiques autour de la cause de la femme battue, faciliter les divorces. Nous avons besoin de films démystifiant l’épreuve et le jugement sociétal. La famille monoparentale est bien plus facile à manipuler. La marche est engagée. Nous insistons auprès de tous nos relais sur l’importance d’ôter aux jeunes générations toutes bases et frontières morales, toute connaissance du passé factuel, par conséquent toute fierté nationale et tout respect du lien héréditaire. En transférant aux États le ‘rôle parental’, c’est à nous et sans en avoir encore en conscience, qu’ils le transmettent.

Ensuite, nous ferons capituler les États en diffusant l’avantage qu’ils y trouveront à autoriser la libre circulation des capitaux à l’international. Ceci ne devrait être qu’une formalité.

L’affirmation de soi et le faux sentiment de liberté sont les fils conducteurs des décennies à venir.

La préséance de jouissance de Droits individuels sur la conformité à la loi pour tous assise sur les valeurs judéo-chrétiennes et qui pérennise une civilisation, finira de déstructurer les sociétés occidentales.

Alors, il faudra commencer de diffuser dans les sociétés occidentales la notion de “Communauté humaine”, une, indivisible,  s’enrichissant par les apports réciproques des peuples qui la constitue.

Toutefois, il ne faudra surtout pas ôter la notion de peuples ou le sentiment d’appartenance à une nation mais tout au contraire, continuer d’avancer dans l’ambiguïté. Tout promettre, mais aussi son contraire.

Au plan sociétal, prendre la partie pour le tout, c’est à dire faire de l’exception la règle applicable à tous est cette pratique de la métonymie comme arme redoutable permettant d’avancer masqués et constants dans notre détermination. Or, nous savons à quel point la rhétorique sophiste séduit les peuples. Jetons leur la poudre qui éblouit les yeux et étourdit les cœurs. Laissons les peuples des nations occidentales se piéger seules”.

AU PLAN LOCAL, QUE VAUT LE MYSTÈRE MACRON ?

Projet machiavélique décidé depuis cinquante ans ? Complot contre l’occident judéo-chrétien ? En réalité, celui-ci est bien plus âgé. Les loges maçonniques anglo-saxonnes chapeautant le “Plan Rouge” ou Nouvel Ordre mondial sont installées depuis plusieurs siècles en Angleterre, dans la fameuse ‘City’ de Londres qui est un État dans l’État. Depuis les statuts de 1690, la City n’est plus guère assujettie au royaume . “La Couronne”, comme elle est appelée, dispose de ses propres tribunaux, d’un drapeau, de ses forces de police et ne paie aucun impôt. Elle abrite également les journaux de Fleet Street et les monopoles de publication de la BBC, de l’agence d’information Reuters…

Par ailleurs, le cartel bancaire des 6.6.6 maintient le système monétaire global par ses différents relais : BRI (Banque des règlements Internationaux), Banque centrale des banques centrales située à Bâle (Suisse), la BM (Banque Mondiale), les banques centrales de chaque nation, comme la FED et les banques satellites des paradis fiscaux des Caraïbes, le FMI (Fond monétaire international. C’est lui qui détermine la valeur de toutes les monnaies et contrôle le volume de l’argent en circulation, permettant ainsi de contrôler tous les marchés internationaux, le commerce planétaire et le financement des belligérants des deux côtés ou d’un seul, dans le cas de conflits jugés nécessaires à la poursuite de la construction à marche forcée d’une ‘République planétaire’ exerçant le contrôle sur une “Communauté humaine” apatride. C’est bien à cette tâche que correspond la nomination de Macron au plan national. On sauvera néanmoins l’Angleterre et l’ancienne colonie britannique américaine…

Précisément choisi parce qu’élevé dans un univers jésuite où la casuistique perfide permet à la fois de se draper dans l’apparente rigueur du raisonnement intellectuel et cognitif et à la fois d’user de codes langagiers sophistes destinés à s’adresser aux foules en leur donnant l’illusion d’être enfin comprises, écoutées dans quasi huis-clos intime, le nouvel ordre mondial a applaudi des deux mains la réussite de son entreprise de fourberie contre le peuple français. Macron  a été choisi avec la mission de promouvoir la notion de ‘Communauté humaine’, de l’instiller par tous les vices ou procédés commodes au sein de la société parce que dans l’inconscient collectif étranger, la France, c’est l’esprit des Lumières. Or, si la France donne l’illusion de tenir le flambeau, ne restera plus à l’Allemagne qu’à imposer l’idée à l’ensemble de l’Union européenne, contrainte à la sinistre marche de la mort des nations d’Europe. Comme en son temps, Mitterrand avait berné les Français avec l’illusion d’une identité heureuse incarnée par le slogan ‘Blacks, Blancs Beurs’ dans les années 1980, il s’agit pour Macron d’endoctriner la nouvelle génération française en la berçant de ce concept de dissolution de sa propre patrie dans un grand tout soumis au Nouvel ordre planétaire. Cette entreprise d’escroquerie en bande organisée est au delà de l’ignominie. C’est l’attentat de plus de mille ans d’histoire et d’héritage culturel. Complot ourdi depuis cinq années au moins, les 666 n’auront pas hésité sur l’emploi de l’ensemble des moyens de la répression travestie en grand moment démocratique à l’occasion de l’échéance électorale nationale. Pourtant, les évidences d’irrégularités constatées aux 1er et second tours de l’élection présidentielle française hurlent à l’inéligibilité d’un candidat dont seulement 18% de Français se seront déclarés convaincus par un programme délibérément laissé flou.

Par ailleurs, si le procès contre le candidat François Fillon a été fait sur la place publique, qu’en est-il de celui d’un candidat soupçonné par cette partie de la presse américaine encore libre, d’être un fraudeur fiscal? L’affaire a été relatée sur le présent site à l’appui de documents mis en exergue par un journaliste américain. Après vérification de l’authenticité des documents et des signatures, pourquoi l’affaire a-t-elle été passée sous silence? Si l’on a fait le procès de Jérôme Cahuzac en son temps, le candidat Macron devenu un Président par imposture échappe donc au sien à la seule faveur de la concomitance de l’élection et de la volonté des princes de Machiavel. Il ne faudra plus compter sur la presse institutionnelle française. Elle est devenue un tribunal tout attaché au réquisitoire des opposants à ” l’Élu”ante Christ.

Alors certes, la “République est en marche”. Il convenait toutefois d’avoir le courage d’en expliquer l’origine et de dévoiler la noirceur de l’ultime vision.

Comme je l’ai dit dans le propos liminaire de cet article, le philosophe et non pas un preneur de notes-correcteur syntaxique de la pensée du philosophe Paul Ricœur, se trouvera toujours sur le chemin de ceux qui veulent faire avancer les peuples les yeux bandés. Il s’est trouvé des hommes intègres sur ma route, tout l’hommage leur revient. Je viens de ce petit village de Picardie au nom charmant de Montdidier où mon père est enterré auprès du sien, Conseiller Général de la Somme pendant dix-huit années et Député sous la première mandature du Général Charles De Gaulle. Ils viennent d’un pays où l’on sait la valeur de la terre et le prix versé pour conserver sa patrie. C’est là que leurs âmes errent encore, par-delà l’outre-tombe. Un monde sans nations est la promesse de la dictature ultime. L’immigration engagée à marche forcée en Europe est destinée à annihiler la civilisation judéo-chrétienne. Cette folie devait être expliquée au grand public. Qu’importe une civilisation ! Mon père a fait l’ensemble de ses études dans un lycée jésuite, à Marcq-en-Bareuil. Il m’en a transmis la rigueur et la capacité à décoder tous les vices. Je dois à la France Voltaire, lui qui dénonçait dans “l’Ingénu” l’emprise des Jésuites sur Louis XIV incarné par le personnage de “Tout-à-Tous”; figure dissimulant le Père de La Chaise, directeur de conscience du Grand Roi-Soleil. Il faut plus que s’incliner devant une pyramide, l’un des symboles de la franc-Maçonnerie internationale pour brouiller les messages entre le collaborationnisme mitterrandien et la Loge supérieure à laquelle on doit tout.

Orwell avait raison : “L’objet du pouvoir, c’est le pouvoir”. Or, qu’est-ce à dire? Le veau d’or moderne aurait-il fini par tuer le Dieu du désert ? Il appartient aux peuples d’Europe d’en décider.

©MDOK, May 10 2017





Post Graduate in Philosophy and Education, Mylene Doublet-O'Kane is an Israeli-French teacher, an independant editorialist and the author of a partially fictionalized biography entitled "L'Humanité devant soi" which exposes a philosophical vision of the modern world through the eyes of a Holocaust survivor and the ones of a young Professor. The relationship between the two heroines can be compared to the holding of an international conference where a critical debate takes place on key ontological themes in the post-modern era.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *